Des affects plein l’assiette. Migration, nourriture et agentivité chez Kim Thúy

  • Marie-Christine Lambert-Perreault

Abstract

Abstract
This article studies, from a feminist perspective, the intermingling of affects and feeding behaviour in the production of Kim Thúy, a Quebec writer of Vietnamese origin. Associated with trauma, survival, memory and gratitude in Ru, food becomes an empowering instrument for the narrator of Mãn, who experiences care and love in its various nuances through the act of cooking. The successive transformations of the food-culinary sensorium and habitus of Thúy’s narrators, who are also endowed with a certain agency, testify to a shift in the visceral reactions (both physical and social), as well as the taste syntax and its emotional resonance at the end of the migratory experience.

Résumé
Cet article étudie, dans une perspective féministe, l’intrication des affects et du geste alimentaire dans la production de Kim Thúy, écrivaine québécoise d’origine vietnamienne. Associée au trauma, à la survivance, à la mémoire et à la gratitude dans Ru, la nourriture devient un instrument d’autonomisation pour la narratrice de Mãn, qui expérimente le care et l’amour sous ses différentes déclinaisons par l’entremise de l’acte de cuisiner. Les transformations successives du sensorium et de l’habitus alimentaire-culinaire des narratrices de Thúy, par ailleurs dotées d’une certaine agentivité, attestent d’une modification des réactions viscérales (qui sont à la fois physiques et sociales), ainsi que de la grammaire gustative et de ses résonnances émotionnelles au sortir de l’expérience migratoire.

Published
2017-12-01